Les vertus et les limites des élections

17 05 2012

  1. Les vertus des élections

  • l’instauration de l’égalité, la liberté et de la justice ;
  • la garantie pour la paix parce qu’elles évitent des luttes pour la succession au pouvoir ;
  • la transparence démocratique par la participation de citoyens à travers ses représentants ;
  • le développement économique par la paix et la stabilité et
  • l’exercice des libertés individuelles (droit d’être élu ou électeur).

 2. Les limites des élections

  • Ce sont des portes ouvertes à l’anarchie et l’intolérance lorsqu’elles ne sont pas bien organisées (Ex. au Kenya, en Côte d’Ivoire, RDC …).
  • Elles instaurent une dictature de la majorité ou groupe ayant gagné les élections. Cela devient plus grave lorsque celle-ci est incompétente et mue par des considérations plutôt sentimentales que rationnelles et non objectives à l’image de la RDC.
  • Les élections permettent à ce que n’importe qui puisse avoir le mandant de citoyens. C’est pourquoi il faut toujours mettre en place des mesures d’encadrement des élections et des critères clairs en fonction des objectifs.
  • Lorsque les règles ne sont bien élaborées ou ne sont rigides, de la démocratie on arrive souvent à l’aristocratie par l’installation d’un groupe au pouvoir qui gère tous le rouage de l’Etat.

 

Conclusion

                    L’élection comme mode de désignation des dirigeants, est un système qui permet de garantir aux citoyens la participation à la gestion de la chose publique.

                    Une élection lorsqu’elle est mal organisée, est une occasion d’instauration d’une aristocratie et ou des troubles (ex. Côte d’ivoire, Kenya).

Une élection démocratique doit :

  • être respectueuse de la volonté du peuple et la refléter tout au moins ;
  • respecter la règle de la majorité ;
  • permettre à tout citoyen de participer au scrutin de manière égale c’est-à-dire sans discrimination ;
  • être libre et transparente
  • et garantir l’expression des opinions émises par tous les citoyens.

                    Cependant, en l’Afrique où la démocratie ressemble plus un simulacre de jeux politiciens qu’un véritable exercice du pouvoir par le peuple. C’est pourquoi, nous terminons cette analyse par une réflexion tirée des écrits de Georges WOLINSKI qui écrivit : « Ce sont les circonstances qui mettent un homme providentiel au pouvoir, jamais des élections. » (Les Pensées, Le cherche midi éditeur, 1981, p.116)

Extrait tiré d’un séminaire organisé à Lemba à Kinshasa en avril 2012

Commission chargé des communications du CIJUD ASBL

Contacts cijud.asbl@yahoo.fr


Actions

Informations



Laisser un commentaire




DES AILES POUR DATCHA |
chartravelo |
ecolepubliquecontest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | apejvilar
| lesfloralies
| associationpigeonafrique