Qu’est-ce qui se passe au M23 en RDC ?

1 03 2013

Les observateurs avertis sauront queLe  CIJUD-ASBL s'assigne principalement pour objectif de promouvoir la Justice et le respect des Droits de l'homme les bonnes vielles recettes finissent par servir un jour. Pour être plus claire :

-         l’AFDL qui était présentée comme une rébellion alors qu’elle cachait une invasion rwandaise soutenue par les USA, qui a fini par installer leurs agents au pouvoir ;

-         le RCD, la prétendue rébellion de l’Est de la RDC n’était qu’une agression inavouée et qui n’avais pu atteindre des objectifs même si elle a fait que des étrangers soient nommés vice-président, députés, sénateurs ou généraux d’armée ;

-         le CNDP de NKUNDA (appelé affectueusement «  abattoir »), de triste mémoire, qui avait sévi l’Est de la RDC, n’était que des amusements des rwandais qui voulaient garantir l’exploitation du coltan (colombite tantalite) et autres richesses minières. Elle s’est terminée par les accords du 23 mars 2009 en écartant le leader NKUNDA, remplacé par Bosco NTANGANDA dont le nom ressemble curieusement à celui d’un ange mais recherché par la CPI. Ces accords ont instauré un semblant de paix et avaient donné l’impression que les autorités congolaises travaillent pour la sécurité à l’Est.

-         Le M23, enfin, une rébellion alors qu’en réalité c’est une agression parce que même l’élite de la piètre armée rwandaise, est venue participer à la prise de la ville de Goma. La communauté internationale a été choquée par les actes du M23, qui se croit encore en 1994 au Rwanda et peut se permettre d’exprimer sa vocation de tuer sans gène les congolais au point d’imposer la signature de l’accord de paix d’Addis Abeba. Comment mettre fin à l’aventure du M23 ? Les instigateurs recourent aux bonnes vielles recettes : il faut écarter  le Général Bosco NTANGANDA parce qu’il est étiqueté déjà bourreau  (recherché par la CPI) et  le « Bishop » Jean-Marie RUNIGA, qui ne peut cacher ses affiliations rwandaises, pour placer Sultani MAKENGA (on dirait un nom d’un
Roi qui nous rappelle la traite des noirs), congolais originaire du Kasaï qui aura la charge de blanchir le M23. Sultani MAKENGA va devenir le nouveau Bosco (voir comment a pris fin la rébellion du CNDP), mieux un Général des FARDC, c’est comme ça que se termine l’histoire des rébellions en RDC. Aujourd’hui MAKENGA
chasse RUNIGA, l’histoire bégaie !

Et les congolais sont morts pendant toutes les escalades meurtrières de prétendues rébellions, quel théâtre macabre ? Et l’accord de paix global signé à Addis Abeba par onze Chefs d’Etat africains, sensé instaurer une paix armée à l’Est de la RDC va-il mettre fin aux aventures meurtrières des mouvements armés en RDC ?

Source : Extrait des propos du Secrétaire exécutif de l’ASBL «  AMANI KWETU » lors d’une déclaration faite à la presse sur la situation au M23 et l’insécurité à Rutshuru.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




DES AILES POUR DATCHA |
chartravelo |
ecolepubliquecontest |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | apejvilar
| lesfloralies
| associationpigeonafrique